VW-VINTAGE.COM REGISTRY MEETINGS RARE PARTS RESTORATIONS RESTORATIONS
FORUMS
NEWS
ABOUT ME
LINKS
Les brèves Portugal  English
Les toutes dernières primeurs VW-Vintage, à consommer avec modération !!!



  • La Cousine Française | 26/07/2004

    Le mois d’août 1938, des notes internes circulaient déjà au sujet de la nouvelle voiture allemande au sein des usines Renault.

    Lors du salon de l’automobile de Berlin en février 1939, Charles Edmond Serre et Louis Renault s’étaient intéressés de près aux trois premiers modèles de la KDF (Karft Durch Freude),
    « La force par la joie » la future Coccinelle, a été particulièrement remarquée par les nombreux aspects originaux avancés par l’ingénieur Ferdinand Porsche et son « tout à l’arrière ».
    Mais le peu de données techniques existantes au sujet de la voiture populaire Allemande ne permettent pas d’en savoir beaucoup, hormis les grands traits caractéristiques qui ont, sur certains points, déjà servi de réflexion pour jeter les bases de la futur 4CV.

    Mais aujourd’hui, il faut faire vite, bien, mais surtout discrètement…
    Mais l’histoire ne s’arrête pas là, en 1946 Ferdinand Porsche , son fils Ferry ainsi que son beau frère Anton Piëch sont emprisonnés en FRANCE plus exactement à Dijon
    (soupçonnés de crimes de guerre )où ils doivent être jugés.Ferry est presque aussitôt relâché.

    En mars 1946, Robert Lacoste est remplacé au ministère de la Production Industrielle par Marcel Paul, députe communiste.
    L’une de ses premières décisions fut d’imposer, le matin du 6 mai 1946, à Pierre Lefaucheux
    (cet homme est un résistant de la première heure, chef des FFI en région parisienne, président directeur général des usines Renault depuis le 6 octobre 1944)
    le professeur Porsche et son beau frère Anton Piëch amené dans la nuit de samedi à la villa Galice, où ils sont prisonniers et doivent être jugés comme criminels de guerre.
    « Le ministre désire que nous les fassions travailler sous surveillance, il désire aussi avoir l’avis de l’expérience acquise par l’ingénieur Porsche sur le projet 4CV, afin que ces derniers la fassent évoluer en matière de construction automobile et construction d’usines ».

    Réfugié après la fin des hostilités à Gmund en Carinthie au sud de l'AUTRICHE ou il fut capturé par les alliés, Ferdinand Porsche est sur la liste des Criminels de guerre. On lui reproche certaines brutalités et déportations au cours de son passage aux usines Peugeot de Montbéliard où il a été commissaire pendant l’occupation. Il n'avait semble-t-il, jamais eu de conscience politique et il s'avéra qu'il ne s'intéressait à rien d'autre qu'à la technique.

    Pierre Lefaucheux n’est visiblement pas pour l’intrusion du professeur Porsche dans ses affaires et il ne le reçoit que contraint et forcé. Le constructeur allemand a pris une avance considérable dans le « tout à l’arrière « et ses conseils peuvent être précieux, mais il a, à ce moment là, soixante et onze ans, est malade, fatigué mais il aura de nombreux entretiens au cours de séances de travail à la villa Galice , avec l’aide d’un interprète: Ernst-Metzmaïer.

    Ce n’est que le 17 septembre 1946 que Porsche et Piëch pourront essayer et juger la 4CV, seuls cinq exemplaires existent et comble de malchance, l’un d’entre eux est accidenté.
    P.Lefaucheux saura en tirer parti afin que l’ingénieur allemand ne puisse tester la petite Renault que très tard,trop en tout cas, pour faire modifier quoi que ce soit.

    De cette visite hautement surveillée, le rapport du 21 septembre 1946 des divers essais dont un rapidement exécuté fin août d’une des voitures portant le numéro 5, en région parisienne;
    Porsche y écrit entre autres appréciations: «Nous estimons que la 4CV peut être lancée en série dans un an et que sa faible consommation présente des possibilités des ventes intéressantes en France et en Europe. Néanmoins, nous regrettons que des relations techniques, sous la forme de celles de ces dernieres semaines, n’aient pas eu lieu plus tôt, cela, en effet, a limité nos possibilités de proposer des suggestions concernant des améliorations industrielles de la voiture à moteur arrière ». L’état d’avancement de l’outillage de série rend maintenant impossible d’éventuelles modifications ou rectifications que j’ai pu noter( à savoir l’emboutissage des tôles).

    Le 28 novembre 1946 ,Marcel Paul quitte le gouvernement et le 27 janvier 1947 Pierre Lefaucheux s’estime alors dégagé de son obligation et se débarrasse de Ferdinand Porsche et de son beau frère Anton Piëch qui restèrent à la villa Galice jusqu'à la fin janvier 1947.

    Ils repartiront dans le plus grand secret comme il étaient arrivés, pour être à nouveau incarcérés à la prison de Dijon d’où il sera libéré durant l'été 1947, après versement d’une caution d’un million de francs que Ferry Porsche a réunie en vendant les plans d’une voiture de Grand Prix à moteur central à l’Italien Piero Dusio qui créa la marque Cisitalia.
    Ferdinand Porsche de retour à Gmünd a pu croiser les premières Coccinelles qui commencent à sillonner les routes allemandes.
    Une nouvelle carrière s’offre à l’ingénieur concepteur, qui l’amène à concevoir la voiture de sport Légendaire laquelle portera son nom…

    Voici ma 4cv 1947 c'est la plus ancienne de France ainsi que ma 1951 Grand Luxe...





  • Une petite escapade au mois Novembre au pays de la Volkswagen|05/11/2003

    Une découverte surprenante ! Aprés 378km, enfin le sourire aux lèvres!!!
    Une grange comprenant deux Porsche 356 dont une PréA 1954 et L'autre de 1961.
    Le bouquet final reste un cabriolet Karmann de 1950 et une découvrable de 1951.

    A vous d'apprécier...










  •   REGISTRY | MEETINGS | RARE PARTS | RESTORATIONS
    NEWS | FORUMS | LINKS | ABOUT ME | CONTACT ME